open menu

Le WEB suisse romand: 3 ans de retard

 (mise à jour )

Dans ce premier billet, voici une compilation de plus d'une vingtaine de sites référence en Valais, Vaud et Genève afin d'analyser l'évolution du WEB en Suisse depuis 2010 (parts de marché des divers navigateurs WEB, différents système d'exploitation, différentes résolutions, etc). Le constat est étonnant: l'utilisateur WEB romand a deux, voire trois ans de retard sur le reste de la planète.

Internet Explorer est toujours en tête en Suisse romande

Côté navigateurs, on sent que la suprématie d'Internet Explorer a un peu souffert en 2011-2012 mais se maintient largement depuis (d'ailleurs on notera une augmentation de plus de 6% en 2013).

Là où Google Chrome fait une ascension fulgurante dans les sondages mondiaux, le Suisse romand reste conservateur et la courbe rouge n'indique pas de changement majeur entre 2010 et 2012. On remarque cependant une soudaine progression au début 2014 avec un franchissement du seuil des 15% (16.01% précisément).

Quant à Firefox, sa part de marché reste respectable même si on dirait qu'elle a été pénalisée par celle de Chrome depuis janvier 2013.

Opera fait figure de mauvais élève avec un taux inférieur à 2.5% en 2012 et 2013.

En somme, Internet Explorer reste l'acteur majeur dans le domaine (à prendre en compte lors de la création de site internet), avec ses qualités... et ses défauts.

Répartition des navigateurs pour 2012

Répartition des navigateurs pour 2013

Taux de captivité sous Windows vs Mac

En divisant le nombre total de visiteurs utilisant un OS par ceux d'entre eux qui employent le navigateur fourni par défaut avec le système d'exploitation, on obtient le taux de captivité pour le browser considéré.

En Suisse romande, Internet Explorer (Browser par défaut de Windows) et Safari (navigateur fourni d'usine par Apple) affichent tous les deux un taux élevé depuis 2010.

Plus frappant encore: depuis 2011, les fans d'Apple sont plus captifs que ceux de Windows; les mauvaises langues diront que c'est à cause des défauts d'Internet Explorer...

Progression smartphone / tablets

Les smartphones perdent de la vitesse

Il y a 5 ans, Internet prédisait une explosion des visites mobiles. Là aussi, le web romand (Valais, Vaud et Genève) a un peu de retard mais l'effet est bien visible: la zone de rouge sur le graphique de 2.2% en août 2012 se positionne juste au dessus de la barre des 10% en avril 2014.

Si jusqu'au premier semestre 2013, on note une belle progression des utilisateurs de smartphones, depuis la courbe a légèrement fléchi et on dirait que la tendance est au statu-quo pour la fin de l'année.

Le marché des tablettes en progression

Les tablettes commencent également à marcher sur les plates bandes des utilisateurs conventionnels. On note aussi une jolie évolution depuis 2012 puis une pente plus douce depuis mi-2013 pour aboutir juste au dessus du seuil des 20% (21.16% en avril 2014).

Un romand sur trois a quitté son bureau

La grande nouvelle est que le marché mobile (smartphone + tablets) représente désormais 31.21% du gateau total des visiteurs.

Force est de constater l'importance des nouvelles technologies comme par exemple le Responsive design qui adapte la taille des sites internet à toutes ces nouvelles résolutions.

Trois devices, trois horaires

On remarque que le romand tend a utiliser son smartphone en priorité le matin. Plus pratique dans la poche, on peut imaginer qu'il le consulte sur le chemin du travail. Il utilise ensuite son PC conventionnel au bureau jusqu'au soir pour ensuite le troquer contre sa tablette.

Quelle conclusion en tirer?

Sur un smartphone, les internautes sont probablement dans les transports le site web doit donc être rapide et directe. Le PC conventionnel permet plus de confort et l'information peut être plus dense. Quant au site internet adapté aux tablettes, il se doit d'être un compromis entre les deux: confortable, ergonomique et complet dans son contenu.

Les Romands boudent Linux

Comme on s'y attendait, l'OS de Microsoft reste largement en tête du peloton avec une moyenne de 85% d'occupation du terrain sur presque 5 ans.

L'OS d'Apple occupe une part d'environ 10% du gâteau sur la période 2009-2014 et les différentes distributions de Linux regroupées s'élèvent à un taux étonnament faible de 3.3%.

Dommage de constater, donc, que les distributions open-source ne font pas (du tout) l'unanimité chez les Romands.

Moyenne depuis 2009

Répartition pour 2013

 

Bonne nouvelle du côté des versions de Windows, XP est désormais relégué au 3ème rang au début 2014, ce qui est rassurant sachat que Microsoft arrête les mises à jour pour cette version pour (entre autres) se concentrer sur leur dernière mouture.

 

Justement, Windows 8.1 (qui n'est sorti qu'en octobre dernier) affiche un timide taux d'un peu plus de 2.7% au premier trimestre 2014.

Peut-être que l'interface métro n'a pas convaincu le Web romand? Peut-être que les utilisateurs préfèrent rester sur Windows 7 en attendant le retour promis du menu démarer1.

Répartition pour 2014 Q1

Google reste le moteur de recherche le plus utilisé
en Valais, Vaud et dans le canton de Genève

A l'heure actuelle, 91.4% des visiteurs utilisent Google pour effectuer leurs recherches sur Internet. La Suisse romande se situe donc très proche des résultats des pays voisins (Allemagne 94.0%, France 92.4%, Royaume-Uni 93.8%).

On remarque le fossé abyssal entre le premier moteur de recherche et son challenger, Bing. Le moteur de recherche de Microsoft affiche un taux 3% ce qui est mieux que le taux allemand (1.9%).

Quant à Yahoo, il suit honorablement avec un taux précis de 1.11%

Les Romands utilisent en majorité les moteurs de recherche pour accéder à leurs sites favoris. On note qu'un visiteur sur trois seulement trouve sa page web par des liens directs (référants HTTP).

Comparaison mondiale

Jusqu'à 3 ans de retard sur les navigateurs

La part de marché actuelle d'Internet Explorer qui se situe au dessus de 50% correspond au taux mondial de décembre 2010, soit plus de trois ans de retard. (source: statcounter)

Toujours au niveau international, Google Chrome est passé devant tout les autres navigateurs en mai 2012 (source: w3counter). Ce qui n'est pas encore le cas en Suisse romande. Toutefois, si la progression de Chrome au début de cette année se poursuit, ce changement de classement devrait se produire bientôt en Romandie. 

Moins de mobilité que le reste du monde

Au classement mondial de la mobilité, la Suisse se situe au 6ème rang, juste derrière les Pays-Bas.

Avec un taux de smartphones de 24.0% (et 6.8% pour les tablettes), la Grande-Bretagne fait figure de leader dans ce secteur. (Source: cet excellent article de smartinsights.com)

Prévisions pour l'avenir du WEB, SEO en Suisse

En conclusion le retard pris par le web romand nous permet d'entrevoir ce à quoi le futur du web va ressembler:

  • Les Romands abandonneront un peu plus leurs ordinateurs.
  • Le Web risque de devenir plus structuré (microformats, authorship, etc.)

Augmentation de la mobilité sur Internet

Côté mobilité, la Suisse romande risque de devenir de plus en plus accroc aux smartphones et aux tablettes. L'histoire nous a montré qu'il n'y a pas eu d'explosion exponentielle mais plutôt une croissance linéaire en pente douce. Il y a donc fort à parier que cette tendance se maintienne pour l'avenir.

Turbulences pour le référencement WEB

Le SEO risque d'être encore bouleversé (le passage à HummingBird de Google laisse présager que d'autres moteurs de recherche seront aussi susceptibles de changer leurs algorithmes de référencement).

2014 a également vu l'exclusion des annuaires dans les calculs de positionnement (probablement au profit d'une plus grande pondération du PageRank). On peut donc présager que les recettes de grand-mère pour attirer du "jus" seront aussi bannies (guestblogging, échange de liens, ...).

Arrivée du WEB sémantique ?

Promise depuis des lustres, l'émergence des structures de données semble (enfin) annoncer ce changement de paradigme. Se priver des nouveaux schémas lors de la création de site internet n'est désormais plus une option tellement ils impactent le référencement (en particulier sur Google).

2014 sera aussi l'année des articles de fond. Google évalue désormais à la hausse les In-Depth Articles (certes au grand dam des recherches organiques) et à l'authorship (qui consiste à attribuer un auteur à un site WEB).

Intelligence Artificielle

Nous l'aurons compris, les sites web de demain seront plus mobiles et l'important sera de créer des sites internet de qualité. Les moteurs de recherches semblent tendre vers une analyse de plus en plus intelligente du contenu et proche de l'utilisateur. Ce qui est une excellente nouvelle pour l'avenir.

A propos des données

Acquisition des informations brutes

Cette statistique du WEB romand se base sur un total de 1,25 million de visites uniques en Valais, Vaud et dans le canton de Genève. L'objectif est de se limiter à l'utilisation des logs HTTP.

Toutes ces données qui proviennent de notre CMS LundaPorta couvrent la période janvier 2010 - avril 2014. Ces logs sont ensuite analysés en JAVA (1'842 lignes de code) puis plottés avec la librairie JAVA Graphics2D.

Analyse intelligente des données

Grâce au champ HTTP User-Agent, il est aisé de détecter efficacement les navigateurs et les systèmes d'exploitation de chaque visite (plus d'information sur le sujet).

La résolution des écrans couplée avec la détection du browser et de l'OS permet ensuite de déduire le type de device (smartphone, tablet, desktop).

Finalement, pour localiser les utilisateurs sur la carte, la technique consiste à utiliser l'adresse IP du visiteur (reverse IP 2 location).

Vers une recherche plus en profondeur

Pour poursuivre la réflexion, le champ HTTP Referer nous donne une indication de la provenance du visiteur (recherche organique, référencement direct, etc.). On peut par exemple évaluer les mots clefs des moteurs de recherche (malheureusement de moins en moins efficace) ou encore extrapoler les centres d'intérêt.

Évidemment, il reste de nombreuses autres piste à explorer comme le taux de rebond, la fréquence de visite, le temps passé sur chaque page du site, etc.

Ajouter un commentaire


7+13=